Histoire de la maquette en bronze doré de Paul Bigot

La maquette de Rome est œuvre de Paul Bigot, un architecte normand, né à Orbec en 1870. Installé à Rome au tout début du 1900, il a commencé le projet de sa maquette à la Villa Médicis. Ainsi, grâce à une étude très détaillée et de la plus grande valeur scientifique des données archéologiques connues à l’époque, mais aussi des sources écrites, en les croisant avec les informations de la Forma Vrbis Romae, plan gravé sur marbre à l’époque de Septime Sévère (fin IIe - début IIIe siècle ap. J.-C.), il a fini pour réaliser une véritable œuvre d’art dont la valeur pédagogique et scientifique ne peut guère être sous-estimée. Cette maquette reproduit les 4/5 de la cité de Rome au Ive siècle ap. J.C. à l’échelle 1 :400 : elle ne se limite pas à l’époque de Costantin (on voit l’arc de Constantin et la basilique de Maxence, au contraire on y retrouve également des monuments bien antérieurs (comme le temple de Jupiter Capitolin construit à la fin du Vie siècle.

Ce qui existe aujourd’hui à l’IAA de Michelet représente un patrimoine commun aux universités de Paris 1 et Paris 4, qui pour des raisons qui nous échappent est depuis désormais 80 ans stocké au sous-sol de l’IAA. Elle n'est pas complète et, grâce à des documents d'archives, nous savons qu'elle n'a jamais été achevée par P. Bigot. La version en plâtre conservée jusqu'en 1968 au 4e étage de l'IAA, dans une salle dédiée, occupait une surface d’environ 70 m2, étant donné que les modules assemblés ont une longueur totale de 12 mètres et une largeur de 6.

 

Pour plus d'information, veuillez consulter la page officielle sur le site du Patrimoine de Paris 1.